Etude documentaire sur les banques au Burundi 2017

500,00 $US
HT

Le secteur bancaire Burundais connait d’énormes défis surtout liés à la situation politico-économique et sociale actuelle. Cet état des choses ne favorise pas une inclusion financière.  L’économie du Burundi avait payé un lourd tribut après plusieurs années de guerre civile. Ce n’est qu’après les Accords d’Arusha en 2000 que la croissance économique a été progressive. Cette économie tournée largement vers l’agriculture qui représentait 43.5% du PIB et environ 90% des emplois en 2008, les effets immédiats de la crise financière sur le secteur financier du Burundi ont été très limités.

Quantité

  • Security policy (edit with Customer reassurance module) Security policy (edit with Customer reassurance module)
  • Delivery policy (edit with Customer reassurance module) Delivery policy (edit with Customer reassurance module)
  • Return policy (edit with Customer reassurance module) Return policy (edit with Customer reassurance module)

Bien que relativement petit, le système bancaire du pays domine toujours le secteur financier et représente environ 75% de tous les actifs financiers. En 2009, les dépôts bancaires et les actifs des banques représentaient respectivement 34,6% et 29% du PIB.  Le manque d’accès aux services financiers est un problème considérable, avec seulement 2% de la population totale étant titulaire d’un compte bancaire, et une proportion de moins de 0.5% utilisant les services de prêt des banques.

Brève présentation des banques 

Sommaire de l’étude 

ETUDBBUR2017
30 Produits